Une seconde chance pour les décrocheurs scolaires
(Journal télévisé de TF1 - 24/11/2014)

Exercice 1
Les raisons qui poussent des jeunes à quitter l'école
avant de terminer les études secondaires sont multiples.
Lesquelles sont citées dans le reportage?
En cliquant après sur et vous obtiendrez des explications.
Vous pouvez voir la transcription après l'exercice 2.


Exercice 2

Exercice 2
Regardez à nouveau le reportage.
Quelles informations se rapportent aux mots suivants?
Après, vous pouvez cliquer ici pour voir la transcription.

150.000

le dessin

une cinquantaine

l'écoute

90 %

conseillère


Exercice 1Exercice 3

Exercice 3
Remplacez les mots en bleu par les expressions utilisées dans le reportage.

Retour en France avec ce chiffre frappant .

Il illustre les grandes difficultés de l'Éducation nationale. Chaque année,
vous le savez sans doute, 150.000 jeunes quittent le système scolaire,
sans diplôme, ni qualification.

Ces élèves connus sous le nom de 'décrocheurs' réussissent pour certains à s'en sortir.
Des structures adaptées leur offrent une seconde chance.
Reportage à Grenoble de Sophie De Vaissière et Carine Bourdet.

Hugo est graphiste depuis un an. Toutefois , il lui aura fallu du temps avant de se sentir capable de travailler. À 17 ans, Hugo a abandonné le lycée à quelques mois du bac. Sa seule passion était le dessin. Personne ne le prenait au sérieux.

Hugo Varlez: Quand j'ai demandé pour qu'on m' oriente pour cette voie... ,
on m'a dit: " Tire-toi d'affaire !" Ce qu'on disait pas aux autres personnes qui utilisaient un chemin classique, enfin, que… qui est utilisé par
le plus grand nombre. C'est fatigant au bout d'un moment. On voit… On n'est plus du tout objectif sur ce qui se passe. Et surtout à l'âge
quand on est au lycée. Je ne m'y sentais pas bien.

Hugo a repris goût aux études en intégrant cette structure destinée aux décrocheurs comme lui.

Bonjour.
Il a passé le bac, à l'aide de cette école. Elle dépend de l'Éducation nationale et reçoit tous les ans une cinquantaine d'élèves: des jeunes
exclus ou déçus par le système scolaire traditionnel. Tous arrivent ici après un parcours chaotique. La parole et l'écoute sont au cœur
de l'enseignement.

On travaille en petits groupes. On discute de tout avec les professeurs.
Jérémie: On discute limite avec eux comme avec des copains .
Pour ceux qui ont, ben, qui ont peut-être plus…, qui stressent plus, qui par peur hésitent plus
à poser des questions. Ben, là du coup, c'est, c'est plus facile.

90 % des élèves repartiront avec le bac ou un projet.

Cécile comme Hugo allait d'échec scolaire en échec scolaire avant de découvrir cette école.

Cécile Poureau: Ça a été un, pour moi un point d'orientation , un moment important où là, j'ai
aussi appris à me positionner en tant que voilà personne, qui a une opinion, qui fait des choix.

Elle est aujourd'hui travailleuse sociale. Très engagée dans la vie de son quartier,
elle a préparé un projet de jardin solidaire. Remarquée par le maire de sa commune,
il lui a demandé de rejoindre son équipe municipale. Elle est devenue sa plus jeune conseillère.


Exercice 2

Dictionnaire CNRTL:
On ne parle pas de la catégorie de jeunes
obligés d'arrêter les études pour aller travailler.
On entend dire que cette école de la seconde chance à Grenoble reçoit tous les ans une cinquantaine d'élèves: des jeunes exclus ou déçus par le système scolaire traditionnel.
Dans le reportage il n'est pas question d'handicap, ni de maladie.
C'était le cas de Hugo. Il raconte qu'il voulait devenir graphiste.
Mais on ne l'a pas du tout encouragé sur cette voie. On lui a dit de se débrouiller tout seul.
C'est vrai. C'était le cas de Cécile.
Dans cette école de la seconde chance elle a appris à s'affirmer comme personne, à exprimer son point de vue, à faire des choix.
Elle témoigne:
Là j'ai aussi appris à me positionner en tant que voilà personne, qui a une opinion, qui fait des choix..
C'est vrai que le jeune subit des échecs à répétition. Dans le reportage on dit:
Tous arrivent ici après un parcours chaotique.
Ou encore:
Cécile comme Hugo allait d'échec scolaire en échec scolaire avant de rencontrer cette école.
Nulle part non plus on ne souligne le désir d'indépendance et de liberté de la part de ces jeunes décrocheurs.
confidentialité
Confidentialité