Au sommet de la tour Saint-Jacques
(Journal télévisé de TF1 - 05/08/2013)

Exercice 1
Regardez attentivement ce reportage, où nous apprenons plus sur les
activités de Rémi Rivière. Indiquez ensuite la phrase qui résume le mieux
sa motivation.
Cliquez sur ou pour voir pourquoi votre réponse est la bonne ou pas.
Vous pouvez voir la transcription après avoir fait l'exercice 2.







Exercice 2

Exercice 2
Regardez à nouveau le reportage, puis essayez de compléter les trous.
Après avoir fait l'exercice, cliquez ici pour lire la transcription.

de formation, Rémi Rivière a milité pendant ans auprès de la de Paris pour obtenir l'autorisation de faire visiter la tour Saint-Jacques. Et ce n'est pas son coup d'essai.

Tout a commencé en 1999 où il obtient le feu vert pour l'exploitation touristique de la , dernier vestige du palais des Ducs de Bourgogne.

Après, en 2005, c'est le tour au de style Régence.

Et aujourd'hui, c'est la qui ouvre pour la première fois ses portes au public, et ce ans après sa création.

Profitez d'une vue imprenable sur la capitale et prenez le temps de découvrir des tas d' sur cet ancien de l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, construit par la confrérie des .


Exercice 1
Dictionnaire CNRTL:
Oui, c'est effectivement sa réelle motivation.
Dans le reportage on dit:
L'idée de base c'est d'essayer d'ouvrir un certain nombre de lieux en déshérence, restaurés mais non ouverts.
Non, pas exactement.
Bien que la tour Saint-Jacques soit un clocher de style gothique, le pavillon de l'Ermitage, lui est de style Régence.
Non, loin de là.
C'est vrai qu'on restaure d'anciens bâtiments, mais il ne peut être question de publicité commerciale.
Non, pas du tout. Il n'y a pas de but lucratif.
Dans le reportage on dit:
À chaque ouverture, une même recette. Notre homme organise des visites. Le prix des billets lui permettant de couvrir les frais.
Non, à notre connaissance Monsieur Rivière n'a pas l'intention de faire du lobbying auprès du Comité du patrimoine mondial.
Dans le reportage, la visiteuse dit:
C'est notre patrimoine et on a tous le droit de visiter des monuments comme cela. Mais, c'est son opinion personnelle.