Pour vos courses, adoptez le mode drive
(Journal télévisé de TF1 - 10/03/2012)

Exercice 1
Regardez le reportage une première fois.
Quel slogan conviendrait le mieux à ce concept commercial?
Vous trouverez des explications en cliquant sur ou .
Vous pouvez voir la transcription après avoir fait l'exercice 2.







Exercice 2

Exercice 2
Le drive est un concept commercial qui marche très bien. Plusieurs facteurs expliquent ce succès.
Quels avantages, tant pour le client que pour le commerçant, sont mentionnés explicitement dans le reportage?
Cliquez sur ou pour voir pourquoi une phrase est vraie ou fausse.
Vous pouvez cliquer ici pour voir la transcription.


Exercice 1

Dictionnaire CNRTL:
Non, avant d'y aller il faut d'abord choisir et commander.
Non, il manque l'aspect essentiel, le drive. Et puis on pourrait croire qu'on peut se faire livrer les produits à domicile.
Voilà qui résume bien l'essence de cette formule. Bien sûr, il faut d'abord payer avant de pouvoir emporter ses achats, mais il n'est pas opportun de préciser cela dans un slogan publicitaire.
C'est moins bien, car vous n'avez même pas besoin de charger le coffre. On le fait pour vous!
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
Au début on dit:
Les acheteurs, très pressés, récupèrent leurs marchandises directement.
Un peu plus loin, un des clients dit:
...ça va me prendre un quart d'heure, aller chercher mes courses.
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
Au début on dit:
Et en bonne logique soulignons le succès grandissant d'un type de magasins dans lequel la clientèle fait ses courses en restant dans sa voiture.
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
Une cliente dit:
On ne passe pas notre temps dans le magasin. On n'est pas tenté par les choses qu'on aurait pas dû acheter.
Cet avantage n'est pas mentionné dans le reportage.
Nous entendons:
...les courses dans un drive ne coûtent pas moins cher aux consommateurs.
Cet avantage n'est pas mentionné dans le reportage, c'est plutôt le contraire.
Dans le reportage on dit:
Côté produits le drive propose un peu moins de références qu'un hypermarché classique.
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
On dit:
Et pour bien marcher, le drive doit être bien placé. Comme ici entre le lieu de travail et le domicile des clients.
Et la journaliste dit:
L'emplacement est stratégique.
C'est sans doute vrai, mais on ne le dit pas dans le reportage.
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
Frédéric Rouch dit:
Dans l'ensemble ça reste plus simple à implanter que ne l'est un magasin traditionnel. Et aussi moins coûteux puisque les entrepôts ne font pas la taille ou la dimension de certains magasins d'enseignes.
Cet avantage n'est pas mentionné dans le reportage
On y dit:
Notre enjeu c'est d'atteindre les mêmes frais de personnel qu'en supermarché, en hypermarché, même malgré le fait que nous préparions les courses.
Donc, même si les drive emploient moins de personnel (plus économe en personnel), les frais de personnel sont relativement élevés parce qu'il faut tout préparer pour les clients.
Cet avantage est mentionné dans le reportage.
On dit:
Nous économisons sur un tas d'autres postes, euh le merchandising, les caisses, euh la sécurité...