La galette des Rois, star du mois de janvier
(Journal télévisé de TF1 - 03/01/2012)

Exercice 1
Regardez le reportage une première fois et cochez les phrases correctes.
Cliquez sur ou pour voir pourquoi une phrase est vraie ou fausse.
Vous pouvez voir la transcription après avoir fait l'exercice 2.


Exercice 2

Exercice 2
Comment est-ce qu'on le dit exactement dans le reportage?
Cliquez sur un mot bleu pour le remplacer par l'expression du reportage.
Après avoir fait l'exercice, cliquez ici pour lire la transcription.

D'ici là d'ailleurs un événement important dès cette semaine, vendredi. Le jour des Rois mages est l'occasion de
savourer une bonne galette des Rois. Il y en a déjà depuis pas mal de temps dans les boulangeries, mais ce n'est pas facile de les choisir.

C'est une tradition qui revient tous les ans. Ce boulanger prépare l'Épiphanie au moins 15 jours à l'avance. Près de 3000 galettes à découper,
à garnir de frangipane et à dorer. Un produit qui a toujours sa place sur les tables de fête, malgré un prix légèrement en augmentation par rapport
à l'an dernier: 0,50 euro de plus en moyenne. Mais la tradition l'emporte et on ne se soucie guère de ce détail.

Mais c'est aussi un geste plaisir quand même hein. La galette... C'est un mois de fête on va dire.
Donc, les gens regardent peut-être, sûr... sûrement au prix, mais euh...

Mais même pendant la crise, la vente continue. Et les files d'attente s'allongent dans la boutique.

C'est une fois par an. Il ne faut pas se la refuser quand même.
Il faut bien commencer l'année 2012. En vue de ce qui veut nous arriver derrière.

Dans cette autre boulangerie du centre-ville, Carlos s'empresse, dans son laboratoire. Lui aussi se bat contre le temps. Mille galettes des Rois à passer au four dans la journée. Un travail qui explique aussi le prix de la galette: douze euros pour six personnes environ.

Il y a beaucoup de travail manuel déjà. Hein? Pour euh... le fait de couper, de détailler, de garnir, de refermer la galette.
Après c'est beaucoup de produits de qualité supérieure qu'on travaille. La poudre d'amandes, l'amande c'est un produit très cher, des produits laitiers...

Enfin pas de fêtes des Rois sans cadeaux. Les clients repartent avec leur galette qu'ils ont payée, mais aussi avec une bouteille de cidre qui
elle, est gratuite.


Exercice 1

Dictionnaire CNRTL:
Cette phrase est correcte.
Dans le reportage on apprend qu'à la fin de cette semaine, notamment vendredi prochain, c'est l'Épiphanie, la fête des Rois Mages (Gaspard, Melchior et Balthazar).
Cette phrase est fausse.
Dans l'introduction on dit:
L'Épiphanie est l'occasion de déguster une bonne galette des Rois.
Une bûche de Noël est un autre type de gâteau et dans le reportage on parle de cidre et non pas de champagne.
Cette phrase est correcte.
On dit:
Ce boulanger prépare l'Épiphanie au moins quinze jours à l'avance. Près de trois mille galettes à découper, à garnir de frangipane et à dorer.
Et un peu plus loin on entend:
Dans cette autre boulangerie du centre-ville, Carlos s'affaire dans son laboratoire. Lui aussi se bat contre le temps. Mille galettes des Rois à passer au four dans la journée.
Cette phrase est correcte.
Dans le reportage on entend d'abord:
Un produit qui a toujours sa place sur les tables de fête, malgré un prix légèrement en hausse par rapport à l'an dernier: cinquante centimes d'euro de plus en moyenne.
Et on ajoute un peu plus loin:
Un travail qui explique aussi le prix de la galette: douze euros pour six personnes environ.
Cette phrase est fausse.
Dans le reportage on dit:
Un produit qui a toujours sa place sur les tables de fête, malgré un prix légèrement en hausse.
Et on constate:
Mais même pendant la crise, la vente continue.
Et les files d'attente s'étirent dans la boutique.
Cette phrase est vraie.
À part le travail il y a aussi le coût des produits.
Dans le reportage on dit:
Il y a beaucoup de manutention déjà. Hein? Pour euh... le fait de couper, de détailler, de garnir, de refermer la galette. Après c'est beaucoup de produits nobles qu'on travaille. La poudre d'amandes, l'amande, c'est un produit très cher.
Cette phrase est fausse.
Dans le reportage on dit:
Enfin pas de fêtes des Rois sans cadeaux. Les clients repartent avec leur galette aux Rois qu'ils ont payée, mais aussi avec une bouteille de cidre qui elle, est offerte.