Rentrée scolaire tumultueuse
(Journal télévisé de TF1 - 29/08/2010)

Regardez la vidéo et indiquez les phrases correctes.

Après avoir fait l'exercice, cliquez ici pour lire la transcription.
Cliquez sur ou pour voir pourquoi telle ou telle réponse est vraie ou fausse.

Dictionnaire CNRTL:
La phrase est correcte.
Dans le reportage on dit:
Jeudi prochain, deux septembre, douze millions d'élèves, de la maternelle à la terminale vont retourner en classe ou y aller pour la première fois.
La phrase est correcte.
On entend:
Dès le premier lundi de classe, les enseignants appellent à la grève.
Ils manifesteront aussi le lendemain, avec les autres salariés contre la réforme des retraites.
La phrase est correcte.
On entend:
On est dans des réformes (...) qui veulent simplement répondre à des choix budgétaires, sans tenir compte du tout des élèves, sans tenir compte de la qualité de l'enseignement.
Cette phrase n'est pas correcte. On ne dit pas qu'il faut se taire, mais on entend:
Le ministre de l'Éducation s'est dit favorable à ce que les élèves se lèvent à l'entrée de l'enseignant
en classe, dans le cadre, dit-il, du respect des professeurs et de l'incarnation de l'autorité.
La phrase n'est pas correcte.
On entend:
Les ressources pédagogiques sont bien disponibles pour la rentrée, soit les manuels papier, soit les manuels numériques. Tout est prêt pour accueillir les élèves la semaine prochaine.
La phrase n'est pas correcte.
On dit:
Le coût supplémentaire, évalué à 220 euros, sera en partie assumé par les familles.
La phrase est correcte.
On dit:
Autre point d'achoppement: les enseignants issus de la première Formation des maîtres feront leurs premiers pas face aux élèves, sans stage préalable. ... Quand on n'a, par ailleurs, jamais eu de formation sur la pédagogie?
La phrase est correcte.
On dit:
Enfin la question des rythmes scolaires. Cours le matin, sport et culture l'après-midi. De nombreux établissements testeront ce dispositif.